Accueil
Belgique
Ecosse
France
Irlande
Pays de Galles

Notice
Histoire
Rôle(s)
Catégories
Liens
GpsPasSion
Versions

Bibliographie

Gargantua
Les Fées



 France - Abri sous roche du rocher de l'Impératrice [GTSOU2]

ID

GTSOU2

TypeGrotte
IntérêtInconnu
NomAbri sous roche du rocher de l'Impératrice
CommunePlougastel-Daoulas
Ville procheBrest
DépartementFinistère

PositionN48.389 W4.3758 [LAT LON DEG II]  - prise sur carte 1:25.000
Lambert IIE : 103 338,2 397 902 [Lambert II]

 


Téléchargement du fichier GPS au format GPS XML, TomTom OV2, ou CSV du site et de ses éventuels points d'accès

CommentaireLe site archéologique du Rocher de l'Impératrice à Plougastel-Daoulas, est un abri sous roche d'environ 10 mètres de long et deux à trois mètres de profondeur, installé au pied de la grande barre de grès armoricain qui affleure le long de la rive gauche de la basse vallée de l'Elorn qui se jette dans la rade de Brest. Découvert lors de la tempête de 1987 par Michel Le Goffic, archéologue départemental du Finistère, il est fouillé depuis 2013 par une équipe de l'Université de Nice Sophia Antipolis dirigée par Nicolas Naudinot. Ce site n'a livré aucun vestige osseux (dont la conservation est rare dans les sols acides) mais des outils en silex (dont des pièces à dos aziliennes à deux pointes opposées, probablement apportées par les chasseurs-cueilleurs car il n'existe pas de gisement de silex sur le Massif armoricain) ainsi que des plaquettes d'art mobilier de schiste gravées, datées d'environ 12 500 av. J.-C. selon plusieurs datations radiocarbones. Si la plupart de ces éléments sont fragmentaires, certains montrent des signes géométriques mais aussi quelques représentations très figuratives sous la forme d'aurochs (dont l'« aurochs rayonnant ») et de chevaux. Les archéologues estiment que cet abri sous roche pourrait avoir servi de camp de chasse pour des opérations menées dans l'actuelle rade de Brest qui était alors une grande étendue steppique. Ces gravures préhistoriques datent de l'Azilien ancien, une période comprise entre le Magdalénien et le Mésolithique. Les témoignages artistiques sont particulièrement rares pour cette période en Europe et les vestiges du Rocher de l'Impératrice constituent les plus anciennes traces d'art de Bretagne.

Lien(s) Internet281776081_Du_nouveau_a_l%27Ouest_l%27abri_sous_roche_du_Rocher_de_l%27Imperatrice_Plougastel-Daoulas_Finistere_et_les_premiers_temps_de_l%27Azilien_sur_le_Massif_armoricain

Photo(s)

Fiche visitée 197 fois
© 2004-2023 T4T35 - Version du 3 décembre 2020 22:31 - Email : T4T35