Accueil
Belgique
Ecosse
France
Irlande
Pays de Galles

Notice
Histoire
Rôle(s)
Catégories
Liens
GpsPasSion
Versions

Bibliographie

Gargantua
Les Fées



 France - Alignement dit la Grée Galot [MAGREG]

ID

MAGREG

TypeMenhirs alignés
Intérêt2 / 5
NomAlignement dit la Grée Galot
Autre(s) nom(s)Orme-d'a-Haut
CommuneLusanger
Ville procheChâteaubriant
DépartementLoire-Atlantique

PositionN47.71198 W1.59142 LAT LON DEG II (prise sur carte 1:25.000) Lambert IIE : 305 368,2 308 755

 



Google Earth
 
Téléchargement du fichier GPS au format GPS XML, TomTom OV2, ou CSV du site et de ses éventuels points d'accès

CommentaireSitué à la limite de la commune de Lusanger avec celle de Sion-les-Mines, sur le bord de la D1 au croisement de celle ci avec 2 chemins et la route d’accés à la ferme « l’Orme d’en Haut » Orientation Est / Ouest. Un bloc plus imposant est couché à l'est. Plusieurs autres blocs de plus petites taille sont couchés d'est en ouest. 2 blocs de dimensions différentes sont alignés debout.

Dictionnaire Archéologique de Loire Inférieure en 1883 par Pitre De LISLE : « Alignement de la croix des Pierres Blanches, N° 101 Section A. (Voir pl. V fig. 4). Ce monument a été indiqué d’abord par Ogée, puis par Marteville, et enfin dernièrement dans la Bretagne contemporaine et l’Histoire de Chateaubriant ; il nous est facile de suivre dans ces diverses notes les transformations subies par cet alignement, qui semble avoir été mis en coupe réglée. Des 7 pierres indiquées par Ogée en 1788, il n’en restait que 5 lorsque paru en 1853 la dernière édition du Dictionnaire de Bretagne ; aujourd’hui on n’en voit que deux qui soient encore debout. Il est donc grand temps de décrire ces pierres et de préciser leur position.

Relevons d’abord une erreur faite par Ogée et reproduite par ses annotateurs, ce n’est pas en Sion, comme l’indiquent les notes précédentes, que se trouvent ces menhirs, mais bien dans la commune de Lusanger, au n°101 de la section A du cadastre, au lieudit La Grée-Gallot.

Sur une hauteur qui sépare la vallée de la Chère de celle de son affluent, le ruisseau du Port-Sablon, on voit dans un terrain vague qui borde la route de Bains à Nort (chemin vicinal n°1), une rangée de pierres alignées de l’est à l’ouest, et dont la dernière vient affleurer le bord du chemin. Ces pierres occupent une ligne de 13 mètres de long.

Le premier menhir en partant de l’ouest, est une pierre de grès, longue de 2,35 m sur 0,60 m, abattue en travers de l’alignement.

Le second menhir, un grès quartzeux, est debout et mesure 1,20 m de haut et 1,10 m de large. Le troisième également en grès quartzeux, a 2,03 m de haut sur 1,40 m de large ; ces deux menhirs sont les seuls qui soient restés debout.

La quatrième pierre est en quartz, elle mesure 2,32 m de long sur 0,83 m de large. Les autres sont assez insignifiantes sauf la dernière, qui avait été signalée par Ogée comme dépassant en hauteur toutes ses compagnes. C’est un bloc en quartz blanc, aujourd’hui abattu et séparé en deux dans le sens de la longueur.

En 1825, un homme du pays conçut le projet d’utiliser cette pierre pour en faire un pont sur le ruisseau de la Chère. A l’aide de coins en bois, il parvint à faire éclater cette énorme masse; mais il fut impossible de déplacer les deux morceaux ainsi séparés, et il fallut renoncer à ce beau projet de pont mégalithique.

Un autre menhir existait plus à l’est dans le prolongement des autres. La route l’a pris en 1847, et il est maintenant couché en travers du chemin et recouvert par le macadam.

Les agriculteurs du coin prétendent que l’on voit roder la nuit des animaux fantastiques autour de ces pierres blanches. »

Merci à Didier pour l'information.

Mégalithes Bretonslusanger
Megalithic Portal22458

Photo(s)

Fiche visitée 1121 fois
© 2004-2019 T4T35 - Version du 4 février 2019 9:11 - Email : T4T35